Catégories
rédaction web

Comment la rédaction web nous fera régner sur l’Humain

Votre humain passe plus de temps devant les écrans qu’à subvenir à vos services ? C’est inadmissible. Il va falloir capter son attention à l’aide de son jouet préféré : son smartphone. Cibler ses intérêts, penser à un contenu inédit,  s’assurer d’un bon référencement seront les points clés à retenir. Armez-vous de son clavier en son absence et commençons ensemble à rétablir notre place.

1. Cibler l’humain

Même si leur seul but est de s’occuper de nos besoins, chaque humain est unique. L’Humain possède ses propres centres d’intérêts, sa propre vision du monde et une facilité ou non à se servir de son smartphone. De ce fait, il est impossible d’écrire un contenu qui touchera toute la population humaine. Il faut diviser pour mieux régner !  Il faudra s’intéresser à quel type d’humain nous pourrions exploiter. Voulez-vous obtenir des jouets du rejeton de la famille ? Ou préférez-vous une bonne gamelle préparée par une mamie gâteuse?

Une fois le groupe cible choisi, il faut imaginer un Persona. C’est-à-dire, créer l’humain type provenant de ce groupe. C’est plus simple de s’imaginer parler à une personne qu’à un groupe entier. Un Persona a donc, un prénom, un âge, une histoire, des facilités et des difficultés. Il est possible d’avoir plusieurs cibles. Il faudra tout de même que le contenu touche la cible primaire mais tout en laissant la possibilité aux autres de comprendre.

2. Adapter son contenu à sa cible

Une fois votre cible définie, il va falloir établir une charte éditoriale. Son objectif est d’assurer la cohérence et la qualité du contenu fourni. Grâce à celui-ci, on décide du ton et des règles d’écriture à utiliser ainsi que le niveau de technicité. Un adolescent aura besoin d’un contenu simple, original et rapide à lire, car son temps d’attention est court, même à votre égard. De son côté, un sexagénaire voudrait un contenu plus nuancé mais peu technique car il n’est pas à l’aise avec l’informatique. Il est nécessaire de définir des mots clés ! Ce sont eux qui vous serviront à attirer votre cible sur votre article ou site ! L’utilisation régulière des mots clés et un fil conducteur entre les articles formera petit à petit une audience et un bon référencement. Ainsi, vous pourrez mettre subtilement dans la tête des humains que se sont nous qui menons la danse !

Analyse de l'importance des différents persona
Ginger a défini l’importance de ses différents Persona

3. Etudier la concurrence

Avant de vous lancer dans le vif du sujet, il est intéressant de voir comment les humains inter communiquent. Rechercher des sites abordant le même sujet que le vôtre. Étudier les mots clés utilisés, le ton adopté, la longueur et la densité des textes. Pour que votre contenu soit mis en avant, il faut qu’il soit original et inédit. Si on retrouve les mêmes sujets abordés de la même façon sur un autre site, vous serez fortement pénalisés par les moteurs de recherches, qui ne vous placeront pas dans le top des recherches. De plus, l’Humain est en perpétuelle recherche de nouveauté ! Il faut lui proposer de nouveaux angles de lecture ! Si vous arrivez à attirer son attention, il pourra devenir un membre fidèle de votre communauté ! Dans le long terme, vous pourrez complètement l’exploiter et obtenir tout ce que vous voudrez de lui !

4. Brainstorming et mots clés

Vous avez en tête votre cible et le ton d’écriture ! Il vous faut à présent les mots clés à utiliser sur votre site et vos articles. Mais ils ne viennent pas au bout de votre museau ? Soyez créatif et optez pour le brainstorming ! à quoi sert-il ? Son objectif est de poser sur papier toutes les idées qui vous viennent en tête. Une fois les idées inscrites, vous pouvez alors les filtrer ou bien même les classer pour en ressortir le meilleur du brainstorm ! Malinx le lynx ! Nous vous conseillons d’avoir plus d’une dizaine de mots clé pour vous permettre un bon référencement et de mettre l’eau à la bouche de l’Humain tout le long de sa lecture.

Chat trouvant une idée originale pour toucher sa cible
Ginger a trouvé une axe originale pour attirer sa cible

5. Le début de la rédaction

Dans un premier temps, il va falloir se focaliser sur votre Persona primaire. Il faudra se poser la question suivante : Quel est le besoin de mon Humain type sur mon site ? L’Humain possède une capacité d’attention ne dépassant pas les 6,8 secondes. Pitoyable. Il faut leur mettre sous le nez l’information rapidement et clairement ! L’Humain étant impatient, il quittera votre site s’il ne trouve pas l’information qu’il souhaite !

Votre visiteur ira chercher l’information sur un site d’Humain et vous aurez travaillé pour rien ! Vous devez donc faire en sorte d’avoir seulement le nécessaire. Il faut aller droit au but. Il faut mettre de la consistance ! On fait passer un message en une phrase. Enfin, on reste concis. Une phrase ne doit pas dépasser les 25 mots ! En outre, il faut donc utiliser un langage oral ! Très pratique pour nous les chats ! Leur langage peut être dur à interpréter mais au moins, nous l’entendons tous les jours !

6. On développe le contenu

Une fois votre première ébauche terminée, nous allons penser référencement ! Il va falloir faire en sorte que Google interprète bien votre article. En effet, on écrit autant pour l’Humain que pour la machine ! Au sein de votre texte, ajoutez des synonymes ou des mots en lien avec vos mots clés ! L’idée est de former “un nuage sémantique” avec ces mots.

Un nuage sémantique sur le sujet des bonbons
Un nuage sémantique proposé par le site ortho-n-co

Les moteurs de recherches interprètent différemment les mots selon leur contexte. Étoffer le sémantisme c’est-à-dire donner une signification aux mots selon le contenu, permettra de le mettre en avant. Plus le contenu est précis, plus l’utilisateur le trouvera en faisant une recherche spécifique.

7. Place à la relecture

Une fois votre article écrit, laissez vous du temps pour souffler et penser à autre chose. Cela vous permettra d’avoir un œil différent lors de votre relecture. Il est nécessaire de supprimer toutes fautes d’orthographes. Un site rempli de fautes pourrait se voir déprécier par Google, ce qui risque de vous pénaliser. Rappelez vous des besoins de votre Humain. Est ce que vous y avez répondu ? Vos paragraphes s’enchaînent de façon agréable ? Est ce que l’article se lit facilement ? Vous pouvez également proposer aux chats du quartier de lire votre article pour avoir des retours. Vous pouvez même les faire tester sur leurs Humains !

8. Passons au référencement

Maintenant que votre chef d’œuvre est rédigé, il va falloir l’optimiser pour le référencement. 

Le titre

Commençons par le titre et sa balise méta. Il doit avoir une longueur maximale de 65 caractères mais ne doit pas pour autant être trop court ! Il doit contenir un ou plusieurs mots clés. Enfin, penser à une phrase engageante, ce qui amène l’Humain à cliquer.  

La description

Passons à la méta description. C’est une brève description du contenu de la page qui apparaît dans les moteurs de recherche. Elle ne doit pas dépasser les 155 caractères. Il faudra utiliser des synonymes et termes en rapport avec vos mots clés. Les phrases que vous rédigez doivent être pertinente et doivent contenir les mots clés définit auparavant.

L’URL

Il est important de penser à l’URL. C’est l’adresse se trouvant dans la barre du navigateur. Votre référencement en dépend. Il faut là aussi utiliser des mots clés, séparés par des tirets du milieu (-) et il faut qu’il soit le plus court possible.

Chat devant un ordinateur mettant un place les règles du référencement web
Ginger établit son plan en passant par la case référencement web pour garantir sa victoire.

L’optimisation du contenu

Nous allons maintenant nous intéresser à l’optimisation de votre contenu. Les premiers sites mis en avant par Google possèdent 1890 mots en moyenne. Bien sûr, tous vos articles ne requièrent pas d’être aussi long ! Disons que Google référence les pages par pallier. La longueur minimale d’un texte doit être de 300 mots. Après 700 mots, il commence à se démarquer. Au-delà des 1200 mots, votre page devient source d’informations pertinentes pour Google. Il faudra penser à intégrer vos mots clés dans vos textes à un intervalle de 15 mots clés pour 1000 mots. 

Optimiser vos titres et vos sous titres avec les balises header adaptées. Les balises vont de 1 à 6. Il faut utiliser une seule balise h1, qui utilisera principalement les mots clés. Les autres balises sont utilisables autant de fois que voulu. Il faut au mieux avoir au moins deux h2 avec des mots clés secondaires. 

Le maillage interne et externe

Penser au maillage interne. C’est – à – dire, renvoyer sur des pages de votre propre site. Cela créera du trafic sur votre propre site, ce qui le mettra en avant, en plus de vous créer une communauté. Il faut aussi mettre en place un maillage externe, ce qui correspond à renvoyer sur des sites externes, pour les même raisons.

Les images

Nommer correctement vos images, car ils sont eux même référencés. Il faut qu’ils aient des noms correspondant à ce qu’ils représentent. Remplir correctement les balises alt, permet d’afficher du contenu si l’image ne s’affiche pas correctement mais également d’ajouter du contenu textuel !

Un chat ayant réussi à rédiger un bon article web
Ginger est prêt à publier son article !

Et voilà ! Vous êtes enfin paré à intéresser vos humains. Si nous nous unissons tous et mettons la main à la pâte, nous dominerons le monde humain en un clin d’œil de Lynx ! Alors c’est parti, à vos patounes, et on rédige !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *